27°C à FÈS

Nos news

22 août 23

Festival des Musiques Sacrées de Fes 2024 ( 25 mai au 1er juin )

Mot du Président

La cohabitation pacifique, de l'islam, du judaïsme et du christianisme a créé une société dynamique et diversifiée en Andalousie durant une période connue comme « L' âge d'or » qui faisait l'envie du monde.

Cette histoire sert de rappel de ce qui peut être réalisé lorsque des personnes de confessions différentes se réunissent dans un esprit de tolérance et de compréhension.

Cette cohabitation pacifique, de l'islam, du judaïsme et du christianisme perdure au Royaume du Maroc et Fès en est un exemple édifiant. Les habitants de cette ville ont appris à embrasser et à respecter les croyances, les traditions et les coutumes des autres. Ils ont montré que la coexistence pacifique est possible et que les échanges culturels peuvent enrichir nos vies.

« Fès n'est-elle pas la capitale spirituelle d'un Royaume millénaire ? Son Université Al Quaraouiyine ne constitue-t-elle pas le foyer universitaire le plus ancien du monde – le lieu où savants musulmans, juifs et même un souverain pontife parachevèrent leur savoir ».

« Avec une constance irréfragable, Nous faisons, au Royaume du Maroc, le choix sans cesse renouvelé de demeurer une terre de tolérance, de coexistence et d'ouverture. »

(Extraits du discours royal du 22 novembre 2022 à Fès).

 

Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde est un moment privilégié de cet esprit de vivre ensemble, de dialogue et de tolérance.

L'Espagne étant à l'honneur, cette vingt septième édition célébrera les liens historiques et présent qui unissent l'Espagne et le Maroc. Plusieurs artistes des deux pays exprimeront à travers leurs fusions et leurs spectacles cette dimension particulière d'ouverture, d'harmonie et de vivre ensemble pour un futur meilleur.

D'autres artistes en provenance de différents pays Ouzbékistan, Inde, Etats-Unis, Italie, Bulgarie, Israël, Tunisie, Turquie, Égypte, Irlande…animeront de manière exceptionnelle cette vingt septième édition.

Fès, sa médina millénaire et unique, s'apprête à vous accueillir avec son hospitalité si légendaire.

Edito du Directeur Artistique

La cinquième corde, celle aux origines historiques mystérieuses, celle que le légendaire Zyrîab ajoutera au oud se révèle, d'une certaine manière, le symbole du chainon manquant : celui de l'éther, de l'âme du cosmos. La musique des sphères et des planètes imaginée par Pythagore (VI° s. av. J.C) sera une source d'inspiration plus tard pour les grands savants arabes comme Al Kindî (IX° siècle) ou Al-Fârâbî (X° s.).

L'Andalousie, peut-être plus encore que le symbole d'une civilisation basée sur la rencontre des trois religions monothéistes, est à travers le personnage de Zyriâb, l'expression d'une circulation entre Orient et Occident. Il y'a d'abord l'axe Bagdad – Cordoue qui, sur fond d'antagonisme entre dynasties abbasside et omeyyade, génèrera l'éclosion d'un raffinement exceptionnel. Puis, une culture hispano-arabe verra le jour.  La pratique de récital dit « sawt » instaurée par Zyriâb, se prolongera dans l'art de la nûbat, des cantigas, de la jota, des chants ladinos et malgré les réserves de certains musicologues, du flamenco.

Cette idée d'une Andalousie harmonieuse, où la beauté de la nature, des étoiles, nourrie par le savoir des Anciens et de l'ancienne poésie bédouine, où les textes sacrés de la Torah, de la Bible et du Coran se côtoyaient, est le dernier refuge d'une vision de l'existence face, entre autres, aux enjeux écologiques de notre époque

Le programme proposé pour cette nouvelle édition s'inscrit dans cette diversité culturelle que défend depuis 26 ans ce festival.  Chaque concert proposé sera une invitation à accoster sur les rives de l'émotion, de la connaissance et peut-être pour certains, qui sait, de l'extase, comme autrefois où chaque rive appelait l'autre, constamment, nécessairement, depuis la Haute Antiquité.

 

Alain Weber

Directeur Artistique

Contacts

Fondation Esprit de Fès
Sidi Al Khayat, BP 679
Fès, 30200 Maroc
Tél +212 (0) 535 74 05 35
Fax : +212 (0) 535 63 39 89
contact@espritdefes.com

www.fesfestival.com


 


 


image

image

23 janv. 23

Voyages: Plusieurs villes marocaines trônent au TTC 2023

Plusieurs villes marocaines trônent au Tripadvisor Traveler's Choice (TTC) 2023. A leur tête, la ville impériale de Fès, qui est classée comme la «meilleure destination culturelle au monde».

A la première place de ce classement, la ville de Fès occupe aussi la 7ème place mondiale des «meilleures destinations», selon les commentaires et notations des utilisateurs de Tripadvisor. Les villes marocaines se distinguent dans plusieurs autres catégories.

Destinée aux amateurs d'art, d'histoire et de culture, l'autre nouvelle catégorie cette année est «Best Places for Culture». Tripadvisor relève que les premières places de ce classement offrent «des sites et des expériences emblématiques que vous ne trouverez nulle part ailleurs».

La ville de Fès a reçu la meilleure notation du classement des meilleures destinations culturelles au monde pour l'année 2023, d'après les témoignages des utilisateurs de Trip Advisor.

« La plus ancienne université du monde n'est pas Oxford ou la Sorbonne, c'est l'Université d'Al Qaraouiyine, et vous la trouverez à Fès el Bali », a écrit dans un commentaire le site spécialisé dans le voyage, ajoutant que cette ville fortifiée, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, «vous transportera à l'époque médiévale. Visitez les anciens quartiers en forme de labyrinthe de la médina de Fès el-Bali et les quatre imposantes portes de Fès, avec leur carrelage marocain distinctif ».

 


image

image

30 déc. 22

LE LAC DAYAT AOUA RESSUSCITE,,

UN BUDGET DE 6,1 MILLIONS DE DIRHAMS POUR RESSUSCITER LE LAC DAYET AOUA, À SEC DEPUIS 2018

 

Le lac de Dayet Aoua, à sec depuis 2018, sera restauré. Le coût de la première phase de réhabilitation est estimée à 6,1 millions de dirhams. C'est ce que prévoit la convention-cadre de partenariat 2023-2024 signée ce mardi 27 décembre 2022, au siège de la province d'Ifrane.

 

A sec depuis fin 2018, Dayet Aoua est historiquement considéré comme l'un des lacs les plus réputés et les plus visités du Maroc et comme l'une des zones humides montagneuses précieuses disposant d'habitats remarquables et variés.

 

Dans une dynamique pionnière au niveau national, basée sur une approche participative et intégrée de conservation des ressources en eau et des zones humides naturelles, une convention-cadre de partenariat pour la restauration du lac de Dayet Aoua a été signée le 27 décembre 2022 au siège de la province d'Ifrane.

 

Ce projet de restauration écologique, qui s'inscrit dans le cadre du programme du Fonds de l'eau du Sebou, engage plusieurs parties prenantes, à savoir la province d'Ifrane, la commune de Dayet Aoua, l'Agence du bassin hydraulique de Sebou, la direction régionale de l'Agence nationale des eaux et forêts, la région Fès-Meknès, la direction provinciale de l'agriculture d'Ifrane et l'organisation Living Planet Morocco.



 


image

image

25 oct. 22

Offre spéciale exclusive sur ce site

Pour tout séjour de 5 nuits ou plus réservé sur ce site :

 

Les deux transferts gratuits aéroport ou gare 

 

Diner de bienvenue offert le soir de votre arrivée


image

image

22 oct. 22

La nouvelle vie des écoles coranique de Fes

Les médersas de l'ancienne capitale du royaume ont été rénovées afin de sauvegarder le patrimoine historique et de promouvoir une éducation religieuse ouverte sur le monde.

La médersa Bou Inania

Ce site témoigne de « l'âge d'or » de Fès, redevenue capitale du royaume sous la dynastie des Mérinides, qui a régné du XIIIe au XVe siècle, contrôlant épisodiquement d'autres parties du Maghreb et de la péninsule ibérique, après avoir été éclipsée par Marrakech pendant trois siècles.

La médersa Bou Inania est située près de Bab Boujloud, une des portes de la vieille ville. C'est l'une des premières étapes d'un circuit touristique qui inclut deux autres écoles renommées, Cherratine et Attarine, également restaurées. « Spirituelle et authentique ! C'est ce que me disent souvent les touristes qui visitent Fès », explique à l'AFP la guide Sabah Alaoui en faisant découvrir Bou Inania à deux touristes espagnoles.

Les visiteurs sont fascinés par les versets du Coran et les poèmes arabes peints sur les zelliges (carreaux de faïence marocains). « On peut y lire un vers qui parle au nom de l'école : ""Je suis un lieu de savoir, sois le bienvenu"" », explique Lhaj Moussa Aouni, professeur d'histoire et d'archéologie islamiques à l'université de Fès. « Ces écoles étaient des annexes de la grande université Al-Qaraouiyine, rappelle-t-il. En plus des sciences islamiques et de la littérature arabe, on y étudiait les mathématiques, la médecine, la mécanique et la musique. »

Extrait du journal ""Le Monde"" du 12 juin 2022