Actualités de la ville de fes au Maroc

actualités

Retour à la liste

Fès Grosse rallonge pour la restauration de la médina

Fès Grosse rallonge pour la restauration de la médina

Bonne nouvelle pour les commerçants et habitants de la médina de Fès. La cité idrisside profitera d’un nouveau projet de réhabilitation lancé à l’initiative du Souverain. Doté d’une enveloppe de l’ordre de 400 millions de DH, le programme concernera l’aménagement des parkings, la réhabilitation des espaces publics et l’installation d’un dispositif d’information. Ce projet sera financé par Les Domaines de l’Etat, les ministères des Finances et de l’Intérieur, et la Commune.

Son planning général d’exécution s’étalera d’août 2017 jusqu’à 2022. L’objectif est de préserver «l’identité académique et spirituelle» de la ville millénaire. C’est dans cet esprit qu’en 2013, un premier programme de sauvegarde des monuments de l’ancienne médina avait été mis en place et a permis à aujourd’hui de réhabiliter 27 sites à haute charge historique. Le 23 mai dernier, après la méticuleuse rénovation qui a été effectuée, le Souverain s’est rendu dans les médersas en présence d’Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco, qui n’a pas tari d’éloges sur la qualité des réalisations. 

La ville impériale, classée patrimoine de l’Unesco depuis 1981, démarre aujourd’hui un nouveau chantier pour l’amélioration de l’infrastructure de base de la médina. Le nouveau projet, dont L’Economiste détient copie, prévoit trois axes d’intervention. D’abord, l’amélioration de l’accessibilité à travers l’aménagement de 8 parkings, y compris ceux de la Commune de Mechouar Fès-Jdid. Prioritaire dans cet axe, la construction d’un parking «intelligent», du côté de la place Bab Boujloud.

Pour ce projet, la Commune de Fès figure parmi les partenaires. Elle est chargée d’assainir le foncier devant accueillir le parking. Le deuxième axe concerne l’amélioration de l’accessibilité des sites historiques. A ce titre, le programme financera l’aménagement et la réfection des voieries et du pavé de 23 km de ruelles. Enfin, le dernier volet du projet concerne l’installation d’une signalétique des sites historiques. L’on découvrira sur ces plaques une véritable présentation des monuments. Signalons qu’un centre d’interprétation est également à l’étude. Le tout devrait être livré en 2022.


button-tray